Une femme de l’Ukraine s’était enfuie à l’autre cote de la frontière en portant 16 k son chien âgé sur son dos

À cause du bombardement des armées russe, une femme héroïque de l’Ukraine devrait quitter son pays et passer la frontière. Mais elle ne voulait pas laisser son ami de compagnon et elle a été obligé de le porter sur son dos 16 k.

Dans les ressauts sociaux, cette femme ukrainienne est devenue très célèbre dans tout le monde à cause de sa passion de ne pas quitter son chien âgé. Elle est devenue un vrai exemple de l’amour que l’homme peut avoir envers son ami de quatre pattes.

Au journal The Guardian, Alisa a raconté son histoire triste et déchirante. Elle a dit que pendent les bombardements, au 23 février, elle a perdu son père et sa famille est restée sans lui.

Mais ce n’était pas toute la catastrophe, on était obligé laisser son mari à cause de son âge parce qu’il devrait participer à la mobilisation.

Comme Alisa travaillait programmeuse Python pour une entreprise allemande qui l’a aidée quitter le pays par la frontière Pologne.

À cause des voitures qui étaient trop sur la frontière avec la Pologne, Alisa et sa famille étaient imposée de marcher 16 K par pied, parce qu’ils ne pouvaient pas rester dans la voiture 3 ou 5 jours.

Alisa a dit que son mari aimait beaucoup leur chien et menait lui sauvant sur ses épaules. Elle a décidé de faire comme son mari et emmener le chien 16 k sur son dos.

Elle suffisait beaucoup parce qu’elle a juste perdu son père, son mari est resté dans Kiev à la guerre et elle est restée seule avec ses enfants et le chien dont elle ne voulait pas quitter.

Finalement ils sont en Pologne, leur voyage était très difficile, mais Alisa ne sait encore, ils resteront en Pologne ou ils partiront pour Allemagne comme ses collèges.

 

Vidéos d'internet:
Notez l'article
( No ratings yet )
Une femme de l’Ukraine s’était enfuie à l’autre cote de la frontière en portant 16 k son chien âgé sur son dos
Deux ans après sa disparition le chat retrouve ses maîtres qui avaient déménagé : ils ont eu l’agréable surprise d’être contactés